En 2019, la première édition du Young Activists Summit a mis en lumière des jeunes femmes activistes de renommée mondiale. 

L’événement s’est tenu lors de la Journée des droits de l’homme.

#YAS20

THE WORLD WE WANT

La deuxième édition du Young Activists Summit réunira un panel de jeunes hommes et femmes à Genève et à Nairobi, fin 2020.

Dans le cadre de la conversation globale marquant le 75e anniversaire des Nations Unies, #YAS20 mettra l’accent sur le dialogue intergénérationnel et les valeurs essentielles de l’ère post-coronavirus : durabilité, solidarité et résilience. 

De jeunes militants et des personnalités qui se sont distingués dans le sillage de la crise présenteront des propositions concrètes pour reconstruire une société soucieuse du bien-être des générations futures.

Une vaste campagne de sensibilisation sera menée avant le sommet afin de diffuser ces messages auprès du grand public et des décideurs en Suisse et à l’international.

CONTEXTE

La crise du coronavirus fait des ravages parmi les populations, fragilise les économies et met en évidence les incohérences du système actuel: la mise à l’arrêt des activités humaines est une catastrophe pour nos économies, mais une aubaine (provisoire) pour la planète.

Cette onde de choc révèle aussi la solidarité et la résilience de nos sociétés. Depuis le début de la crise sanitaire et économique, des jeunes s’illustrent par des actions d’entraide, des campagnes de soutien aux soignants et toutes sortes de projets naîtront dans les semaines et les mois à venir, portés par ce contexte inédit de reconstruction.

Aujourd’hui plus que jamais, les jeunes générations veulent repenser le monde de demain.

2020 marque aussi le 75e anniversaire de l’ONU et la conversation mondiale initiée à cette occasion, sur l’avenir de la planète. Le #YAS20 s’inscrit précisément dans cette démarche, en favorisant le dialogue intergénérationnel.

Les valeurs défendues par les jeunes militants sont légitimes et un véritable changement nécessite le soutien d’adultes qui détiennent les compétences et qui sont en mesure de mettre en œuvre une société durable. 

Jeunes activistes, experts et décideurs pourraient imaginer et impulser ensemble le monde de demain, réconciliant les intérêts des générations d’aujourd’hui avec ceux de la planète et des générations futures.

2020 pourrait constituer un tournant décisif.